Ananki Cie est une jeune compagnie des arts vivants qui a déposé ses statuts à Sion en Valais, en février 2018. Elle est la continuité du travail de Mélanie Lamon, en Suisse.

Ananki, en grec le besoin, parle par son titre. Il reflète l’envie, la nécessité de créer… le besoin de partager. La compagnie s’emploie à soutenir et promouvoir les arts de la scène en portant des projets et des artistes de plusieurs disciplines, elle cherche à créer des ponts et des collaborations.

Les productions pluridisciplinaires de la compagnie ont en commun les univers sonores. Chaque projet est l’occasion de concevoir un nouveau système, une nouvelle forme sonore, de s’entourer de professionnels du son, musiciens, ingénieurs, bruiteuse, etc.

Les thématiques soulevées en création abordent les champs humains dans leur perception du réel. La maladie psychique, l’habitat, le rapport à la montagne, le regard sur les migrations ou la prostitution…

Le texte est présent, parfois comme une ligne sonore, parfois poétique, parfois écrit en commun, parfois emprunté à des auteur-rice-s reconnus. Il est un fil et laisse la place à la sensation, à l’interprétation.

Les spectacles de la compagnie font un point d’honneur a laissé au public, une grande part de création, par son travail actif d’imagination.

“Un beau livre, c’est celui qui sème à foison les points d’interrogation.” Jean Cocteau in Le rappel à l’ordre